Archives par auteur: Hassan Abdoulaye

Au sujet de Hassan Abdoulaye

Hassan Abdoulaye

Hassan Abdoulaye Hassan, Tchadien, journaliste dans une radio communautaire, artiste-comédien, promoteur culturel, Infirmier Diplômé de l'État.

Tchad : Baccalauréat 2012, un véritable jeu de cache-cache.

Comme un adage disait « les morts ne sont pas morts », tous les admis au baccalauréat 2012 ne sont pas admis. Certains d’entre eux seront appelés à composer pour une 2ème fois ce même bac, dans cette même année.

Les résultats du baccalauréat session 2012 ont été donnés le 30 juillet dernier. Sur les 69 788 candidats ayant composé le bac, 19 588 sont admis soit un taux de 28,6%. En effet, même pour arriver à ce taux, le jury est descendu jusqu’à la moyenne de 8,25 sur 20 afin de repêcher certains candidats. Ce qui est contraire à la politique de l’excellence prônée par le gouvernement.

Le premier ministre tchadien Emmanuel Nadingar a annoncé lors d’un point de presse tenu ce samedi, 04 août 2012 que le chef de l’État a signé un décret fixant l’admission à une moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20.

 Emmanuel Nadingar demande au ministre de l’enseignement supérieur de réunir le jury afin de reconsidérer les résultats en annulant pour ceux de candidats ayant obtenu une moyenne inférieur à 10 sur 20. Il rassure que les candidats ayant une moyenne supérieure ou égale à 10 sur 20 seront confirmés dans leur admission.

On dirait que le gouvernement est surpris par ces résultats. Mais à qui la faut ??? Le décret 525 du 2010 dont le chef de gouvernement parle n’est-il pas diffusé ou bien,  n’est-il pas appliqué ? Par qui doit-il être appliquer ? Comment étaient les résultats des années 2010 et 2011 ? Pourquoi ne pas prendre des mesures avant l’annonce des résultats ? … ? Autant de questions se posent dans les coulisses. Est-ce une chance ou une malchance ?

Comme pour s’excuser auprès de candidats, le gouvernement décide d’organiser une nouvelle session spéciale de bac en octobre 2012, pour tous les candidats sans exceptions, soit disant pour des raisons d’équité et de justice.