Jeunesse: Quatre conseils pour participer au développement de l’Afrique

Étiquettes
1 juillet 2019

Jeunesse: Quatre conseils pour participer au développement de l’Afrique

Je participe depuis ce matin au premier Symposium International du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) pour la Jeunesse. Cette rencontre qui se tient du 1er au 02 juillet à l’hôtel Radison Blu à N’Djamena, regroupe plus de 170 jeunes venus des différentes régions du Tchad, des 54 autres pays africains et de la diaspora. C’est une occasion pour les jeunes de discuter de leur participation dans la bonne gouvernance de l’Afrique.

De tous les discours et autres interventions, ce dont je voulais parler sur cet article c’est la responsabilité des jeunes. Certainement, comme l’a dit l’ancien ministre de la culture Khayar Oumar Deffallah, les jeunes africains sont confrontés à des obstacles tels que la difficulté d’accès à la politique et le problème de la libre circulation, mais les jeunes, eux-mêmes ne prennent pas leur destinée en main.

Pour ne pas être trop long, je formule les recommandations suivantes :

  1. Comme je le disais un jour à un ami, parlant de la politique, il ne faut pas rester en dehors du cercle et critiquer mais entrer plutôt dans le cercle et donner son point de vue afin de changer les choses comme l’on le souhaite. Pour apporter notre contribution dans le développement de l’Afrique, nous devons comprendre le système, comprendre comment s’y intégrer et comment s’imposer pour que notre opinion soit prise en compte ;
  2. Comme l’a dit un intervenant dans la salle, nous ne devons pas attendre à ce qu’on nous donne ce qui nous appartient. Nous ne devons pas rester attendre à ce qu’on vienne nous informer des opportunités par exemple. Allons vers nos cadets, demandons leur poliment les informations dont nous avons besoin ;
  3. Entreprenons ! Devons nos propres patrons avec l’auto-emploi. N’attendons pas tout des Etats, des gouvernements ;
  4. Nous ne devons pas nous sous-estimer. Quand on nous donne une responsabilité, nous devons bien accomplir la mission qui nous est assignée, sans s’auto-exclure des autres jeunes. Soyons responsables et évitons de donner l’expression que nous ne pouvons l’être.
Partagez