Ma contribution pour la prévention contre le Covid-19

Article : Ma contribution pour la prévention contre le Covid-19
19 mars 2020

Ma contribution pour la prévention contre le Covid-19

Mon pays le Tchad vient de déclarer ce 19 mars 2020 son premier cas confirmé de Covid-19. Le malade identifié est un Marocain, venu de Douala au Cameroun, et de passage ici au Tchad. J’espère vraiment que ce premier cas déclaré soit aussi le dernier, mais cela ne sera malheureusement probablement pas le cas…

Dans cet article, je ne m’en vais pas te parler de l’origine du coronavirus, ses symptômes, sa gravité… Je ne te parlerai pas non plus de ce que le gouvernement fait pour éviter la propagation de cette maladie. Car cela, tu l’écoutes tous les jours dans les médias. Ce dont je vais te parler ici, c’est ce que tu peux et dois faire à ton niveau. Comme tu le sais, cette maladie n’épargne personne : que tu sois noir ou blanc, homme ou femme, jeune ou vieux, grand ou petit, travailleur ou chômeur, riche ou pauvre, croyant ou athée, tu peux attraper le coronavirus si tu ne fais pas attention à toi et aux autres. Le coronavirus peut s’attraper partout : dans un pays chaud (comme le Tchad) ou dans un pays froid, au marché ou à l’école, à la mosquée ou à l’église, chez toi à la maison ou dans la rue… Pour te protéger et pour protéger les autres, il faut donc faire très attention. C’est quoi exactement « faire attention » ? C’est appliquer quelques recommandations très simples qui permettent vraiment de faire barrière au virus.

  1. SURTOUT PAS DE PANIQUE, il ne sert à rien de paniquer
    (Pense simplement à bien appliquer les recommandations et communique-les à tes proches)
  2. Evite de saluer en serrant les mains ou en faisant des accolades et respecte une distance d’un mètre entre toi et les autres, cette distance est la meilleure des protections !
  3. Lave-toi les mains à l’eau propre et au savon le plus souvent possible
    (toutes les heures si possible, même lorsque tu es seul chez toi)
  4. Tousse toujours dans le creux de ton coude ou dans un mouchoir à usage unique
    (toujours utiliser des mouchoirs jetables, à usage unique, et ne pas les jeter n’importe où) 
  5. Ne crache pas partout 
  6. Si ton corps se chauffe (fièvre), si tu as mal à la tête, si tu tousses, et si tu ressens une gêne à respirer, rends-toi au centre de santé ou à l’hôpital le plus proche 
  7. Parle-en autour de toi, donne tous ces conseils à tes proches

Ce sur quoi je voudrais insister ici, ce sont les salutations avec les mains. On le sait, dans la communauté tchadienne, saluer quelqu’un sans lui tendre la main est comme un signe de négligence. En cas de deuil par exemple, après avoir prié pour le regretté, on a l’habitude de serrer la main à toute l’assistance pour lui montrer son empathie. Si tu organises une cérémonie de mariage, de baptême… tu dois serrer la main à tous les invités ou plutôt tous les invités doivent te serrer la main pour te monter leur soutien. Bref, pour le tchadien, se serrer les mains est un signe de considération, de soutien. C’est en fait une valeur pour nous tchadiens. Cela est normal en temps normal. Mais en ce moment nous vivons une crise inédite, nous sommes en face d’une terrible maladie épidémique, très contagieuse et mortelle. Alors, pour se protéger et pour protéger les autres, nous devons apprendre à changer nos habitudes, à ne plus se serrer la main et à respecter une distance d’au moins un mètre entre chaque personne. C’est la seule façon de faire barrière à la maladie du Covid-19 ! Tu peux cliquer ici pour lire les recommandations données dans un article de RFI.

Je suis également inquiet comme toi. Oui, je suis inquiet parce qu’en moins de trois mois, 222 425 cas ont été confirmés et 9 234 décès ont été rapportés dans plus de 150 pays au monde (source cna.asia/COVID19). Mais je ne panique pas. Je ne peux pas non plus rester les bras croisés à ne rien faire et à attendre la propagation de la maladie ! En ma qualité d’artiste comédien et président d’une association (l’Association Etoile des Jeunes pour la Culture et le Développement), mes camarades et moi avons créé un sketch théâtral de 15 minutes pour sensibiliser la population tchadienne aux mesures de prévention. La vidéo de ce sketch est visible sur Facebook.

Publiée par Yasmine Abdallah sur Mercredi 18 mars 2020

Le sketch a été présenté ce mercredi, 18 mars 2020, à la maison de la culture d’Abéché (à 900 km de la capitale N’Djamena), devant les maires 2ème et 3ème adjoints de la ville, le chef d’antenne de la surveillance épidémiologique du Ouaddaï, le directeur représentant le Délégué provincial à la jeunesse et au sport du Ouaddaï et plusieurs autres personnalités de la place ainsi qu’à une trentaine de personnes. Nous comptons enregistrer le sketch et le donner gratuitement aux deux radios locales pour diffusion afin de sensibiliser le grand public sur les mesures de prévention de cette terrible maladie. Aussi, nous comptons présenter le sketch à travers toute la ville d’Abéché et même les villages environnants, afin de tenir hors du Tchad le coronavirus. Le maire 3ème adjoint a indiqué que la mairie d’Abéché peut appuyer l’association pour atteindre cet objectif. Nous gardons l’espoir.

Je profite de ce billet pour vous communiquer ce lien qui vous permet d’avoir une cartographie actualisée des cas de COVID19 dans le monde : https://infographics.channelnewsasia.com/covid-19/map.html

Partagez