Toumaï Actu

Informez-vous! Nourrissez vos esprits!

Latest Posts

Tchad: Programme politique, quelle place pour les jeunes?

20 jours après sa composition, le nouveau gouvernement du Tchad présente ce lundi, 05 septembre 2011, son programme politique devant les élus du peuple. (le fait a duré mais il faut revenir dessus)

Ce programme tient compte de plusieurs secteurs de la vie socioprofessionnelle à savoir la sécurité, l’éducation, la santé, et notamment la création des emplois et de l’auto emploi pour les jeunes. Ce dernier retient l’attention.

Plus de 36 milles diplômés sont demandeurs d’une intégration à la fonction publique et le nombre ne fait qu’augmenter. Ce qui fait que le taux de chômage des jeunes reste élevé.

Le nombre actuel de fonctionnaires tchadiens est de 66.200 agents, mais cet effectif « ne permet pas d’assurer une couverture maximale besoin de l’Etat » reconnaît le Premier Ministre Tchadien Emmanuel Nadingar.

Emmanuel Nadingar indique ainsi que le gouvernement mettra tout en œuvre pour intégrer le maximum des diplômés sans emploi, et chercher des alternatives durables. Bien qu’aucune précision ne soit donnée concernant ces alternatives, les jeunes ont quand même un espoir. Au fait, ils ne vivent que de l’espoir.

Le chef de l’Etat a, lui aussi, promis tant de choses à la jeunesse qu’il demande d’être audacieuse. Espérons alors que tous ces discours ne soient pas seulement sur papier mais qu’ils soient traduits dans les faits.

Ce programme politique a été approuvé par les députés à 145 voix pour, 28 contres et 10 abstentions.

Epidémie de choléra à Abéché

Virus du choléra

Une épidémie de cholera est signalée à d’Abéché. 47 de cas dont deux décès sont enregistrés par l’Hôpital Régional d’Abéché.

L’annonce est faite ce vendredi, 02 septembre 2011, par le chargé de l’information, éducation et communication de  la délégation sanitaire du Ouaddaï, Bahar Ahmad.

Le diagnostic a été confirmé par le laboratoire de N’Djamena après analyse des échantillons de gastro-entérites. Sur les quatre échantillons envoyés, trois sont positifs au vibrion calorique, selon Bahar Ahmad.

Un Centre de Traitement du Choléra est mis sur pour la prise en charge d’éventuels cas. Bahar Ahmad indique également que des puits sont chlorés pour la prévenir la propagation de cette maladie.

Il appelle par ailleurs la population au strict respect des règles élémentaires d’hygiène : le lavage des mains à l’eau et au savon avant et après le mangé et après les toilettes, la consommation de l’eau potable, le traitement des eaux de puits. Le chargé de l’IEC demande enfin à la population d’amener à l’hôpital les plus vite que possible, tout cas de vomissement et diarrhée. Car, selon lui, le malade peut mourir dans les heures qui suivent s’il n’est pas pris en charge.

Les Tchadiens en Libye sont menacés

Photo AFP

Les tchadiens se trouvant en Libye vivent dans des conditions difficiles depuis de fuite de Gaddafi de Tripoli. Ils sont accusés d’avoir été des mercenaires ayant travaillé à la solde de Gaddafi. Même situation pour tous les immigrés originaires d’Afrique subsaharienne.

Les tchadiens sont menacés et quelquefois arrêtés ou enlevés pour des destinations inconnues. De ce fait, ils ont même peur de sortir de chez eux.

Le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de l’intégration africaine Moussa Daggo rassure que le gouvernement tchadien a pris toutes les dispositions pour protéger les compatriotes tchadiens. « Le Tchad ne peut pas admettre que la vie des tchadiens soit menacée. Le gouvernement tchadien est en contact quasi-permanant avec les responsables du CNT pour attirer leur attention sur le protection des tchadiens se trouvant en Libye » rassure t-il.  La préservation de la vie des tchadiens vivant sur le sol libyen est une condition essentielle donnée au représentant du CNT par le président Idriss Deby ITNO.

Moussa Daggo appelle par ailleurs les tchadiens se trouvant encore en Libye à « ne sortir de leurs résidences qu’en cas d’extrême urgence, et cela jusqu’à ce que la paix et tranquillité soit rétablie à Tripoli ». Pour toute autre raison, ils peuvent prendre contact avec le chargé des affaires qui se trouve à Tripoli.

A Abéché, le bureau de l’Organisation Internationale des Migrations continue d’enregistrer des nouveaux arrivés. 94 personnes sont arrivées ce jeudi, 01 septembre 2011. Jusqu’à cette date, l’OIM a accueilli plus de 10 mille migrants africains venant de la Libye. Ces migrants sont traités en cas de maladie et sont assistés jusqu’à leur destination finale.

Un detenu voleur d’armes à feu

Trois malfrats ont été présentés ce lundi, 29 août 2011, à la presse par la force mixte Tchad/Soudan. C’était dans les locaux du gouvernorat du Ouaddaï.

Il s’agit d’un détenu de la maison d’arrêt d’Abéché, un clandoman qui l’aidait à évacuer les objets volés et un receleur.

Ils ont volé 4 armes à feu et une somme de 3.000.750 Francs CFA entre autres.

L’officier de renseignement de la force mixte Tchad/Soudan indique que ce réseau a été démantelé suite à une recherche. « Nous avons arrêté le voleur avec 2 armes à feu en main qu’il voulait vendre. Il nous a ensuite conduit chez un autre qui détient, lui aussi, 2 autres armes à feu ». Explique le colonel Abdallah Bakhit.

Ce voleur a passé 18 mois en prison sans être jugé. Il donne une somme de 1.500FCFA aux gardiens pour aller dormir au quartier et revenir en prison le matin. C’est une bonne occasion pour effectuer ce qu’il veut.

Abdallah Bakhit ajoute que ces voleurs seront remis à la justice pour purger leur peine

Tchad-Soudan: force mixte, le relais est pour le Tchad

Le commandement de la force mixte Tchad/Soudan est transféré officiellement au Tchad pour six mois.

La cérémonie de transfert s’est déroulée ce jeudi, 18 août 2011, au sein du camp qui abrite cette force.

Le colonel Soudanais Fataharahim Abdallah Souleymane passe le commandement au général Djouma Youssouf Mahamat ITNO. « Cette force a renforcé nos relations bilatérales surtout dans le cadre du développement socioéconomique et sécuritaire » ajoute t-il.

Le commandant sortant estime que l’objectif de la force mixte pendant les six mois passés est atteint à près de 90%.

Pour sa part, le commandant entrant se félicite de la bonne coopération entre le Tchad et le Soudan qui a abouti à la création de cette force mixte « qui sécurise aujourd’hui le long des frontières ».

La cérémonie de transfert de commandement s’est déroulée en présence du secrétaire général de la région du Ouaddaï Noassingar Ngardelegoum.