Archives par auteur: Hassan Abdoulaye

Au sujet de Hassan Abdoulaye

Hassan Abdoulaye

Hassan Abdoulaye Hassan, Tchadien, journaliste dans une radio communautaire, artiste-comédien, promoteur culturel, Infirmier Diplômé de l'État.

Proclamation de la république du Tchad : silence au pays

Proclamation_TchadCe vendredi 28 novembre, devrait être un grand jour pour le Tchad, je veux dire un grand événement devrait être organisé. En effet, le 28 novembre 1958 c’est la date de la proclamation de nom cher et beau pays, la République du Tchad. C’est pour moi une date historique. Malheureusement elle est passée presque inaperçue dans tout le pays.

Je me souviens très bien, dans les années précédentes, une cérémonie ou du moins un défilé militaire est organisé sur les places de l’Indépendance des différentes régions pour commémorer cet événement. Mais cette année aucun événement relatif n’a été organisé dans la capitale tchadienne ; rien à part quelques « rappels des faits » annoncés par les médias locaux. Me semble-t-il, la place de la nation de N’Djamena est occupée par les préparatifs de la double célébration de la fête de la démocratie et de la liberté, commémorant l’accession du président Idriss Deby ITNO à la tête du Tchad. Quant à moi, cette fête je l’ai célébrée à ma manière.

Anonyme dévoile son talent. Bientôt son nouvel album

MaglAnonymeoire Tampélé alias Anonyme lance le 29 novembre prochain son nouvel album intitulé « Chroniques des terres arides ».  C’est une galette de 17 titres conçue entre la Guinée, la France, le Tchad et le Cameroun. Je suis persuadé que c’est un travail dur, bien conçu, qui va non seulement booster la musique tchadienne, voire africaine sur la scène internationale, mais également et surtout interpeller les jeunes sur divers sujets.

Magloire Tampélé, je l’ai connu d’abord en tant que médecin. Docteur en médecine, il a été recruté comme médecin terrain avec une ONG nationale intervenant dans des camps de réfugiés à l’est du Tchad.

Un jour, en suivant la télévision (TRACE TV), j’aperçus Anonyme dans « Fils d’Africa ». Il n’est personne d’autre que docteur Magloire. Je l’ai reconnu d’abord par sa voix puis par sa posture. Aussitôt je télécharge le clip sur mon ordinateur et je cours vers la chambre de l’artiste ; il ne sera pas surpris… Etant moi aussi artiste (comédien), je commence alors à le découvrir, curieusement, et je trouve devant moi un talentueux ambitieux et plein d’espoir.

Tôt le matin et après le travail, Anonyme, soit un walkman sur les oreilles soit un crayon et un bloc-notes en main, compose, chante, etc. bref, quiconque pressent que le mélomane prépare quelque chose de grandiose. Comme qui dirait, la musique c’est sa vie et sa vie c’est la musique.

Magloire Tampélé  est né le 19 octobre 1986 à Ndjamena (Tchad).

L’Etat n’intègre pas n’importe qui, surtout quand il s’agit de la santé.

Tous les agents de santé sortis des écoles et instituts de santé privés doivent être soumis à un concours dit de certification avant d’être intégrés à la fonction publique.

Ils sont 5193 personnes à composer ce concours ce dimanche 16 novembre 2014. Ces candidats sont répartis dans quatre centres d’examen à savoir N’Djamena, Abéché, Moundou et Sarh. Infirmiers diplômés de l’Etat, sages-femmes et agents techniques de santé ont abordé chacun quatre matières. Les trois amis que j’ai appelés pour leur demander de concours m’ont tous signifié que les sujets sont abordables. Seuls ceux qui seront admis seront intégrés à la fonction publique.

Cependant, je me pose un certain nombre de questions :

  1. Pourquoi attendre si longtemps avant d’organiser ce concours alors que certains ont passé dix années sans être intégrés ?
  2. Que deviendrons ceux qui n’auront pas le concours alors que beaucoup de ces agents travaillent dans le secteur privé depuis des années ?
  3. Que faire des agents des écoles de santé publiques qui n’ont pas le niveau car ce concours est organisé pour soit disant tester le niveau des candidats ?
  4. Ce concours concerne uniquement les agents de la santé ou aussi les autres agents ?

Tchad: 12% de fonctionnaires sont en situation irrégulière

L’Etat tchadien perdait 20 milliards de francs CFA chaque année. Il vient de se rendre compte. Selon le rapport d’un comité interministériel mis en place en février 2014 pour l’assainissement les fichiers de la fonction publique tchadienne, sur les 84.094 agents de l’Etat recensés en juin dernier, 10.223 d’entre eux, soit 12% sont en situation irrégulière.

5533 agents ne se sont pas présentés à la fonction publique pour se faire recenser et ils continuent à être payés chaque mois. 4690 agents prennent doubles salaires ; parmi eux, 4214 sont payés par l’Etat tchadien mais travaillent pour d’autres institutions et 486 sont intégrés dans deux ministères différent.

Les agents en situation irrégulière ont jusqu’à la fin de ce mois pour régulariser leur situation. Passé ce délai leurs noms seront retirés de la solde.

Pénurie de carburant au Tchad. La population dit merde.

A Sarh dans le sud du pays, les enseignants sont entrés en grève d’une semaine depuis ce lundi. Ils réclament la baisse du prix de l’essence, car ils n’auraient pas le moyen de pays un litre d’essence à deux mille francs et ne pourraient pas non plus aller à l’école à pied. C’est la deuxième grève observée depuis le début de la crise.

Le marché de Sarh était également fermé toute la journée. Les agents de santé ont, eux aussi, observé une grève de soutien aux enseignants d’un jour.

Les élèves et d’autres usagers sont descendus sur les rues pour manifester eux également leur mécontentement. Pour les disperser, les forces de l’ordre ont intervenu et ont arrêté quelques manifestants, faisant également quelques blessés par eux. Les personnes arrêtées seraient libérées grâce à la persistance des manifestants. La grève continue.

D’autres manifestations ont été également signalées à N’Djamena et à Moundou.